«

»

LE COÛT DE LA FOURRIÈRE

En cinq ans, la Ville a versé un demi million d’euros de pénalités pour compenser l’insuffisance d’activité du gestionnaire. Pourtant, Encagnane et le Jas de Bouffan sont asphyxiés par des véhicules gênants, stationnés sur les trottoirs et les voies de bus. Il y aurait là de quoi faire pour ne plus puiser dans le budget municipal et apaiser enfin la vie des quartiers !

Pour ne rater aucun des articles, inscrivez vous : 

[wysija_form id="3"]

Lien Permanent pour cet article : https://democratiepouraix.fr/2018/11/13/le-cout-de-la-fourriere/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>