«

»

La ville s’apprête à perdre plusieurs centaines de milliers d’euros …

Intervention d’Hervé Guerrera

Conseil Municipal du 20 juin 2016

Information Du Conseil Compte Rendu Des Decisions Prises en Vertu de La Delegation de Competences Du Consei…

 

Je voudrais intervenir sur la « DEFENSE DE LA VILLE DANS L’INSTANCE L’OPPOSANT A LA SOCIETE CULTURESPACE – OFFRE DE CONCOURS TRAVAUX SUR L’HOTEL DE CAUMONT -REQUETE EN ANNULATION DU TITRE DE RECETTES 2410 DU 11 DECEMBRE 2015 – TA

Est-il utile de rappeler la ferme opposition qui a été la nôtre quand, en faisant courir le compromis de vente de l’hôtel de Caumont jusqu’à son extrême limite, vous avez choisi de lancer, au nom de la ville un marché de restauration de façades. Nous vous opposions alors que cette procédure constituait une véritable distorsion de concurrence. Jugez plutôt : Ce n’était plus 10 Millions d’Euros que Cultures et Espace, autrement dit GDG –Suez payait l’hôtel de Caumont à la Ville mais bien 8,3 Millions. Le montant du marché de rénovation s’élève, selon les chiffres que vous nous avez fournis, à 1,7 Millions d’Euro. Et ce coût aura bel et bien été supporté par le contribuable qu’il s’agisse d’impôts locaux ville CPA, ou hexagonaux avec l’intervention de l’Etat à hauteur de 400 000 €.

Aujourd’hui la ville réclame à Culture et Espaces sa seule quotte part soit 857 000 € ce n’est pas rien et elle n’a plus d’autre choix que de le faire.

Mais d’une part comment ne pas s’interroger sur les parties publiques CPA et ETAT/DRAC soit environ 800 000 qui ont été, en quelque sorte offerts, à la filière de GDF Suez  car ils ne sont réclamés, du moins à notre connaissance par personne?

Et d’autre part comment ne pas condamner le choix qui été le votre de supporter une réhabilitation qui ne nous incombait plus ? Nous avons mis en garde et nous n’avons pas été entendus.

Nous supportons aujourd’hui une nouvelle procédure judiciaire et risquons de perdre dans cette affaire des centaines de milliers d’Euro.

Ils seraient, avouez le, nettement mieux employés à l’adresse d’un domaine culturel qui vit avec les baisses de subvention des heures compliquées plutôt que dans les poches d’un entrepreneur privé qui n’avait en rien besoin de ça pour mener à bien un projet dont par ailleurs nous souhaitons tous la réussite muséale.

Pour ne rater aucun des articles, inscrivez vous : 

Lien Permanent pour cet article : https://democratiepouraix.fr/2016/07/25/la-ville-sapprete-a-perdre-plusieurs-centaine-de-milliers-deuros/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>