«

»

Triste conseil Municipal hier

Aujourd’hui se tenait un conseil municipal à Aix. Je savais que ce serait une épreuve, en ces jours de deuil national. Mais je n’imaginais pas à quel point….

Le moment digne et émouvant de recueillement, puis la marseillaise entonnée par l’ensemble du conseil montrait pourtant que nous savions être unis. Mais dès la première question, posée par une ex-FN, l’unité républicaine était brisée. La viande hallal s’invitait dans les débats…. Comme l’a souligné mon collègue Hervé Guerrera, même en essayant de croire qu’aucun sous-entendu n’était souhaité, que seule la souffrance animale était questionnée, comment comprendre que cette question ait été posée en début de conseil, alors que notre question, sur l’accueil de réfugiés avait été reléguée à la fin des débats lors de notre précédente assemblée ?

Je passe sur les votes contre du FN s’agissant de subventions à des structures culturelles (Vasarely, Seconde Nature, Preljocaj) arguant que leurs “remontées de terrain” leur avait dit que “pour faire une expo photo y’a pas besoin de 500 000€” leur vote contre, bien sûr, s’agissant des subventions aux associations sociales (ATMF notamment).

Mais un point de rupture a été atteint, ce soir, lorsque Mme Solari (l’ex-FN) a interrogé la maire sur la subvention à l’ASTI (Association de soutien aux travailleurs immigrés) arguant qu’elle avait lu sur internet que cette association prenait des positions politiques inacceptables…. Venant du FN ce genre de logorrhée verbale n’étonnera personne. Là où nous sommes plusieurs, y compris dans la majorité de Mme Joissains, à avoir sursauté, c’est quand la maire a suivi ces propos et retiré ce rapport, le remettant au prochain conseil.

Elle a précisé qu’elle ferait des recherches, et affirmé que si Mme Solari disait vrai alors elle ne mettrait pas ce rapport au vote. Sa position finale, après intervention de plusieurs élus de sa majorité, s’est toutefois adoucie : elle mettra au vote, elle ne votera pas, mais permettra un vote à bulletin secret qui permettra à chacun de s’exprimer en son âme et conscience. Quand on connaît le travail mené par l’ASTI, le rôle primordial que cette association joue dans l’accès aux droits, l’apprentissage de la langue française, l’accompagnement des jeunes, voir une maire “Les Républicains” suivre de cette façon les proposition d’une élue d’extrême droite, quand notre pays est en deuil, que l’unité républicaine et la résistance à l’obscurantisme est une priorité, je vous avoue que ce soir, j’ai mal.

Gaëlle LENFANT

Pour ne rater aucun des articles, inscrivez vous : 

Lien Permanent pour cet article : https://democratiepouraix.fr/2015/11/17/triste-conseil-municipal-hier/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>