«

»

Débat d’orientations budgétaires : la municipalité n’est pas à la hauteur des enjeux

Article paru dans “Aix le Mag” #5 – janvier/février 2015.

Chaque année, le budget met en œuvre les orientations politiques de la majorité municipale. Le Débat d’orientations budgétaires est une étape très importante de sa construction. Un rapport, qui donne de larges indications sur le futur budget que nous discuterons en février, est remis aux élu-e-s. Ses premières pages rappellent les contextes international et national qui ont un impact sur la gestion locale. Ce rapport s’en prend ensuite durement aux baisses de dotations de l’État en omettant soigneusement de mentionner qu’elles ne datent pas de 2012 ou 2013 mais bien de… 2008, année du «séisme» économique et financier mondial.

Des hausses de tarifs comme autant de véritables impôts indirects

C’est à la Communauté du Pays d’Aix que les tarifs des piscines comme des bus (+11% !) ont été votés. De même la taxe ordures ménagères passe de 9,60 à 10,60%.
Mais c’est bien la commune qui a prévu d’augmenter les entrées dans les musées, les tarifs de location de salles, + 3% ; les tarifs des sites cezanniens de+ 9% (sur les pleins tarifs) à + 20% (sur les tarifs réduits) ainsi que les tarifs du centre des congrès + 4,44%. Ce n’est pas le contribuable mais l’usager, sans distinction de revenu, qui est mis à contribution.

Agir pour le logement !

Comme le rappelle le rapport d’orientations budgétaires, la loi offre désormais aux communes « la possibilité de mettre en place une taxe d’habitation sur les résidences secondaires ».
Or, chacun le sait, Aix est une ville où il est très difficile de se loger. À tel point que cela impacte négativement l’implantation de nouvelles entreprises, car leurs salarié-e-s sont obligé-e-s d’habiter loin de leur lieu de travail. La taxe sur les résidences secondaires pourrait permettre de libérer des logements en incitant les propriétaires à louer leur bien, tout en dégageant des ressources pour la collectivité. Pourtant, alors même qu’elle la cite dans son document, la majorité rejette cette possibilité comme elle a écarté le blocage des loyers !

Coupe budgétaire radicale pour le sport

Le rapport apporte aussi de très mauvaises nouvelles pour le secteur sportif aixois : la majorité a prévu de baisser les subventions aux clubs «de 10 à 15 % (…) au cas par cas» et de «plafonner en terme d’accueil d’effectifs et de disciplines proposées» le dispositif Pass’sport.

Le groupe «Démocratie pour Aix» s’inquiète sérieusement de ces choix politiques. Permettre l’accès au sport au plus grand nombre, et notamment aux plus jeunes, dans tous les quartiers et villages est certes un choix et non une obligation. Mais il serait fort dommageable pour les Aixois que ces politiques soient abandonnées.

Pour ne rater aucun des articles, inscrivez vous : 

Lien Permanent pour cet article : https://democratiepouraix.fr/2015/01/17/debat-dorientations-budgetaires-la-municipalite-nest-pas-a-la-hauteur-des-enjeux/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>