«

»

Conseils de quartiers, une instance de concertation ?

Intervention de Charlotte de Busschère
Conseil Municipal du 16 décembre 2014

Mise en Place Des Conseils de Quartiers

Mme Le Maire, vous avez souhaité intituler ces conseils de quartier « Assemblées participatives de proximité ». Vous les présentez comme des « instances consultatives », par opposition nous semble t-il, à des « instances de concertation ». Vous savez combien nous sommes sensibles Mme Le Maire, à cette distinction sémantique.

En effet, elle permet de spécifier clairement que les participants à ces assemblées sont bien considérés par vos services, comme des acteurs du changement au sein de leur quartier et pas exclusivement comme des spectateurs, à qui on présente des dossiers déjà bouclés ou des actions déjà ficelées.

(Le remaniement des transports en commun sur cette ville, l’année passée en a été une bien triste illustration, vous en conviendrez, avec les 28 millions d’euros supplémentaires qu’il nous a coûtés …)

  1. La composition

« L’assemblée participative de proximité sera composée de CIQ, asso défense de quartiers, asso sportives, de l’enfance, etc … »

Nous sommes surpris que les associations de protection de l’environnement, ainsi que les associations de commerçants n’aient pas été officiellement mentionnés.

Nous nous sommes également interrogés sur la représentativité des habitants volontaires, indépendants qui souhaiteraient participer à ces assemblées ?

A aucun moment, dans le contenu de cette délibération, il n’y ait fait mention.

  1. La Procédure

Ces « assemblées » (puisque c’est ainsi que vous les nommez) seront conviées aux « assemblées plénières » selon une procédure qui manque selon nous, singulièrement de souplesse, tant sur la forme que sur les délais :

En effet, Si ces participants souhaitent … être associés à cette « assemblée plénière ».

Ils devront d’une part, je cite :

« confirmer leur présence au moins, 1 mois avant la date de cette dernière, afin de pouvoir participer à l’assemblée annuelle »,

D’autre part, la confirmer « par retour de courrier ».

A l’heure où tous les échanges mêmes formels, voire officiels, se font à l’aide de techniques informatiques qui facilitent les relations de tout à chacun.

Nous souhaiterions une procédure plus souple et moins contraignante.

  1. Le Fonctionnement

Je cite : « Ces assemblées » ( comme intitulées), « seront conviées chaque année à l’assemblée plénière »

Si ces réunions sont un lieu d’information pour les habitants et la collectivité sur l’action municipale. Un moyen pour les élus de recueillir les attentes et propositions des habitants dans le cadre d’une vraie concertation citoyenne.

Vous en conviendrez Mme Le Maire, elles sont aussi le cadre de réflexions, d’expression de la demande sociale en lien avec la vie du quartier et de la commune. Ces réunions favorisent les rencontres entre les habitants, participent à la vie du quartier et contribuent à créer du lien social par le biais de projets communs.

Or, nous regrettons vivement que le rythme de ces rencontres, essentielles au bon fonctionnement de la vie d’un quartier ne soit programmé qu’1 fois par an.

Par ailleurs, comment imaginer pouvoir mener des actions efficaces, dès lors que le rythme de ces assemblées est annuel ? Quelles actions pertinentes peut-on mener, sur un timing aussi peu rythmé ? Sans parler des délais nécessaires aux études préalables à mener qui bien souvent, ralentissent toutes entreprises

Permettez-nous à ce rythme, d’émettre quelques réserves sur l’efficacité de ce dispositif ?

  1. L’Evaluation

Sur quels critères pensez-vous pouvoir établir un bilan du fonctionnement de ce dispositif ?

Rien n’est précisé à cet effet.

Ainsi donc, Mme Le Maire, Mesdames et Messieurs les élus, chers aixois, en tenant compte de ce qui vient d’être expose, et pour conclure, nous vous serions reconnaissants de bien vouloir procéder à quelques modifications et compléments d’information, notamment sur  :

  1. La composition : et voir mentionnées officiellement les associations de protection de l’environnement. Les associations de commerçants et les collèges d’habitants volontaires indépendants.

  1. La procédure : 15 jours de délai nous paraissent suffisants pour confirmer une présence. La formaliser par courrier électronique, faciliterait la démarche.

  1. Le fonctionnement : Augmenter le nombre de ces assemblées sur un rythme d’au moins 1 réunion par trimestre. Cette régularité permettrait un suivi plus réactif et plus efficace sur les travaux à réaliser et actions à mener.

  1. L’évaluation du dispositif : nous souhaiterions que soient diffusés les comptes-rendus de ces assemblées et bilan des actions sur le site officiel de la Municipalité.

Ce qui permettrait à tout citoyen de se tenir informé de l’évolution de la situation au sein de son propre quartier.

 

Pour ne rater aucun des articles, inscrivez vous : 

Lien Permanent pour cet article : https://democratiepouraix.fr/2014/12/16/conseils-de-quartiers-une-instance-de-concertation/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>