«

»

En Bref …

Article paru dans “Aix le Mag” #4 – novembre/décembre 2014.

LA CONSTANCE.

Cet espace de 100 hectares enclavé entre deux autoroutes, situé entre le Jas de Bouffan et la Pioline, a été choisi par la majorité municipale pour accueillir la Salle des Musiques Actuelles et le Pôle Numérique. Si nous sommes favorables à ces infrastructures, qui répondent à une véritable demande, nous contestons formellement le lieu d’implantation.

Coupés du Jas par des murs antibruits, séparés de la jeunesse de la ville par deux autoroutes, situés le long de voies où la pollution de l’air est maximale, ces équipements auront bien du mal à s’inscrire dans l’urbanisme rénové que nous appelons de nos vœux.

Sectionnée en quatre par deux balafres autoroutières, notre ville souffre d’un éclatement qu’un plan d’urbanisme adéquat pourrait réparer. Or, loin de s’attaquer aux racines du mal aixois, cette nouvelle zone d’aménagement renforce encore une logique de séparation fortement préjudiciable à notre vivre ensemble.

RYTHMES SCOLAIRES.

La quasi-totalité des communes de France a mis en œuvre la réforme des rythmes scolaires en prenant en compte d’abord l’intérêt des enfants. Elles ont dû, souvent, faire face à de vraies difficultés que nous ne négligeons pas, mais elles l’ont fait. A Aix (comme à Marseille d’ailleurs), c’est malheureusement l’idéologie qui a décidé du sort des enfants.

Les horaires mis en place, s’ils respectent la loi, ne permettent pas l’organisation de véritables activités périscolaires. Aucun effort n’a été fait, en lien avec les associations, les nombreuses structures culturelles ou sportives, les centres sociaux, pour organiser les choses. Ce qui est d’ailleurs dommageable pour la ville qui ne peut donc bénéficier de l’ensemble des aides prévues par l’Etat pour financer ces évolutions (aides CAF).

Nous continuerons de nous battre pour qu’à Aix aussi les enfants puissent bénéficier d’activités périscolaires dignes de ce nom.

Enfin, face à cette situation de garderie permanente hors du temps Education Nationale, nous refusons de baisser les bras. Nous rejoignons en cela la demande de très nombreuses familles aixoises comme les revendications des personnels pour plus de moyens et de meilleures conditions de travail.

AIX EN BUS : LES TARIFS VONT AUGMENTER.

Le réseau Aix en bus connaît encore des problèmes. Les derniers changements mis en place en septembre – c’est la quatrième grille en deux ans – n’ont pas totalement amélioré le fonctionnement. En octobre, ce sont les chauffeurs qui ont de nouveau protesté en faisant une grève perlée portant sur leurs conditions de travail, les parcours inadaptés et les horaires trop serrés.

En 2015, la taxe transports des entreprises et tous les tarifs usagers vont augmenter. Ainsi en a décidé la Communauté du Pays d’Aix. Rappelons que les multiples ratages de la mise en place du nouveau réseau, dont le maillage et la fréquence restent à ce jour contestables et contestés par une clientèle globalement mécontente, ont coûté 28M€. Et, finalement, ce sont bien les contribuables et les usagers qui vont payer la note.

Pour ne rater aucun des articles, inscrivez vous : 

[wysija_form id="3"]

Lien Permanent pour cet article : https://democratiepouraix.fr/2014/11/04/en-bref-2/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>