«

»

Question orale de Hervé Guerrera sur le Bastion social

Question orale de Hervé Guerrera sur le Bastion social, Conseil Municipal du 9 novembre 2018

 

Face aux factieux d’extrême droite qui troublent l’ordre public, nous ne devons plus nous taire ! Un bref rappel des faits s’impose : agressions du cercle du silence, vociférations et coups lors de réunions de partis politiques notamment du PS à l’IEP, raids contre les locaux du PCF, menaces de mort contre un député…

N’ayons pas peur des mots, ces néo-fascistes, nazillons de bas étage ou nostalgiques malsains d’un régime de tyrannie n’hésitent pas en vendant leur presse interdite pour collaboration à hurler des injures racistes, antisémites, homophobes ou à faire le coup de poing sur nos places et dans nos rues.

Au mois de mai dernier, et là encore je dois rappeler brièvement mais avec force les faits, LE SANG A COULÉ DANS NOTRE VILLE ! Parce qu’ils n’avaient pas le bon teint de peau, parce qu’ils étaient perçus comme différents un couple de jeunes gens a été sauvagement agressé, molesté, injurié, frappé… La justice a condamné un des auteurs des faits. Suite à ces très graves incidents, il était également mis un terme au bail du local, Bastion social la Bastide, qu’ils occupaient rue Mignet.

Mais aujourd’hui nous apprenons que cet infect bastion qui se dit social mais qui en fait abrite des individus de la pire espère a trouvé un nouveau lieu d’implantation Rue Saint- Joseph.

Les mêmes causes produiront à plus ou moins brève échéance les mêmes effets. Ces brutes avinées qui opèrent souvent à des heures tardives ne manqueront pas de venir menacer l’action culturelle et citoyenne du 3 C. De même, la proximité d’une discothèque est là encore une source potentielle d’incidents que nous voulons à tout prix éviter.

Face à ce nouveau risque, nous demandons une fois de plus que la Ville prenne la parole. Se taire ne serait pas admissible ! Il y a là une vraie urgence sociale, sociétale et de sécurité.

Le dire d’une cité généreuse et probe est attendu. Alors au nom de nos anciens qui ont combattu la bête immonde, quand sur toute la planète nationalisme et populisme menacent la paix et la fraternité, les démocraties et les démocrates ne peuvent rester sans voix. Pour une ville sans violence, solidaire, fraternelle comme l’a toujours été notre cité, pour dénoncer les actes commis nous vous en conjurons Madame la Maire, ensemble disons haut et fort : ni ces gens, ni leur bastion ne doivent avoir la moindre place dans notre ville. Je vous remercie.

Pour ne rater aucun des articles, inscrivez vous : 

[wysija_form id="3"]

Lien Permanent pour cet article : http://democratiepouraix.fr/2018/11/12/question-orale-de-herve-guerrera-sur-le-bastion-social/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>