«

»

Avis de la ville sur le PDU

Delib 6865 Avis de La Commune Daix en Provence Sur Le Projet de Plan de Deplacements Urbains de La Communau…

par Hervé GUERRERA – Conseil Municipal du 8 juin 2015

Il s’agit là, quand les aixoises et les aixois sont lourdement victimes des conséquences de la pollution automobile, quand on connaît les difficultés et la thrombose pour accéder à certaines parties de la ville et notamment à des pôles économiques vitaux d’un dossier tout particulièrement important. Je vais sans doute surprendre mais je crois que la position que nous prendrons n’est pas celle sur laquelle sans doute vous nous attendez.

Sur cette version du PDU nous considérons que sont entérinées des modifications, par rapport aux premières tentatives qui ne vont vraiment pas dans le bon sens. Des modifications dont nous voyons les premiers effets sur le terrain et qui envoient des signaux tout particulièrement négatifs. J’illustrerai cette affirmation par 3 exemples très importants pour les déplacements au sein de notre ville car c’est au travers ce prisme urbain que nous nous prononçons.

Comme chacun a pu le constater la gare routière de centre-ville est actuellement étendue du côté de l’Avenue Mouret. Si nous nous attendions à cette saturation, largement prévisible en l’absence effective de satellisation sur Plan d’Aillane et Krypton nous ne pouvons que regretter et refuser une extension qui éloigne le pôle routier de la gare SNCF. Quand on voit ce qui s’est fait à Marseille et dans beaucoup d’autres villes, quand on connaît l’impératif de lier le fer et les bus interurbains on est stupéfaits d’une telle décision qui va à contresens du report modal de la voiture vers les transports en commun.

Autre dossier particulièrement lourd en termes d’impacts sur l’environnement c’est le parking que vous projetez sous les Arts et Métiers. Quand vous affirmez et je ne fais que vous citer Madame la Maire être en guerre contre la voiture comment pouvez vous prendre de telles mesures aussi contre productives. Alors vous allez parler des habitants comme si les places Verdun et Prêcheurs n’étaient occupés que par les véhicules des résidents. Où sont les études qui montrent cela ? Et puis un parking à quelques mètres d’une infrastructure existante, le Parc Rambot, loin d’être utilisée à 100% cela à t’il un sens économique étant entendu que c’est bien un contre sens écologique. Utilisez donc le parc Rambot pour les habitants qui chercheraient une solution en leur fléchant un parcours réservé et sécurisé au travers des Arts et Métiers. Voilà une solution et une proposition peu couteuse, compatible avec le développement durable et qui est apte à répondre à des besoins qu’il est impératif d’affiner.

Dernier point qui se vont faire que la montagne va accoucher d’une souris les fameux « Bus à Haut Niveau de Service ». Deux étaient prévus Mouret – Plan d’Aillane et Jas de Bouffan Malacrida. Aujourd’hui Mouret Plan d’Aillane, le bus qui sait revenir mais pas offrir à l’aller une vraie alternative aux travailleurs du pôle n’est plus un BHNS et le Jas de Bouffan à cause de pressions politiciennes et d’intérêts particuliers à milles lieux des exigences du développement durable a été amputé d’un bon quart de son parcours Krypton – Malacrida privant 30 000 usagers potentiels d’un outil qui lui peut vraiment générer un abandon de nos sacro sainte bagnoles.

Alors oui ce ne sont que trois éléments mais ils sont emblématiques et n’ayez pas doute nous nous battrons, par tous les moyens démocratiques, pour faire vivre les alternatives que nous mettons en avant.

Mais cette intervention qui porte un NON, vous l’aurez compris, va se terminer par un mais. Avec la Vice-Présidente Gaëlle Lenfant nous sommes aussi des élus régionaux. Et il n’a pas échappé aux observateurs avisés de la vie politique que vous êtres que la Région « Provence-Alpes-Côte d’Azur » a émis un avis favorable sur le plan de déplacements de la CPA. Pourquoi ? En ce qui me concerne je ne veux retenir qu’une seule raison mais elle est d’importance et pèse sur notre décision finale.

Oui la communauté du Pays d’Aix est concrètement engagée dans le ferroviaire pour la réouverture de la ligne d’Aix Rognac et sur la logique du Tram Train, car comme je l’ai dit c’est avec le prisme aixois que nous nous prononçons et cet outil est bien adapté aux bassins de population d’Encagnane, du Jas et aux salariés du pôle des Milles. C’est suffisamment singulier, la CPA est la seule communauté à défendre de la sorte son réseau ferré, pour que nous reconnaissions et saluons ce fait. En conséquence nous abstiendrons sur cet avis sur le PDU. Si pour le train du point de vue de la décision locale et régionale, je ne parle pas ici de la position de l’Etat ou de RFF nous connaissons tous le contexte budgétaire et savons que la vigilance sera au-delà des engagements de mise, si pour le train donc le feu est passé au vert il reste au rouge pour le plus gros facteur de pollution je parle ici, en appelant un chat un chat, du trafic routier et autoroutier.

Pour ne rater aucun des articles, inscrivez vous : 

[wysija_form id="3"]

Lien Permanent pour cet article : http://democratiepouraix.fr/2015/06/10/avis-de-la-ville-sur-le-pdu/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>